20 octobre 2007

Un retour...

Après un break de rentrée ! Oui je sais, un break juste après un début de blog ça n'est pas très classe, mais revenir prouve au moins que je me plais ici, et au final c'est l'important non ?
Juste pour le plaisir je vous mets ici ma réponse au concours de Romain Libeau (si vous n'êtes pas encore passés sur son blog vite !), qui est aussi sur mon autre blog. Alors pas la peine de crier au plagiat ;)
Je le dis au cas où...

3 BONNES RAISONS DE NE PAS DANSER LA TECKTONIC

Ou un nouveau fléau pour la France.

Qui n'a pas du tout pris une tournure politique au fil de mon délire.



1°) Entre les chinois, les hongrois et les belges ça donne presque envie de devenir xénophobe. Sans parler des torticolis (italiaaaaa ?).
Ou un contexte économique et international tendu.

Ceci est un communiqué (presque) officiel du Ministère de la Santé, en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Avis à la population, alerte santé : un courant encore mystérieux à ce jour, en effet, nos sources ne sont pas formelles quant à sa provenance, (l'hypothèse la plus plausible reste celle d'une tentative d'invasion lancée par nos amis belges à travers ce courant, musical, vestimentaire, osons – ou pas – le mot : culturel) un courant nouveau donc, sévit.
En un mot, ce dit courant, a envahi nos boîtes de nuits, nos petites soirées entre amis, le cadre privé, les lieux d'enseignement supérieur, les lycées, les collèges, les écoles, les maternelles et semblerait-il même dans un regain de dynamisme les crèches (Mais non Mme Dupond ! Mon garçon n'a pas mis de poil à gratter dans le pull de votre fille, c'est cette nouvelle mode. La teche-tonique qu'ils appellent ça, la danse quoi.  Alalala ces jeunes, nous ne sommes déjà plus à jour, Véronique et Davina c'était autre chose tout de même . Ce qu'ils sont précoces ces bambins !).
Mais l'atrocité de cette « mode » vient des conséquences dramatiques qu'elle entraîne. En effet nos marchands de minerves n'ont pas un réel besoin de voir leur chiffre d'affaires augmenter en prévision des accidents se produisant lors des répétitions  et des spectacles de tecktonic.
Comme, pour ne citer qu'elle, la désormais tristement célèbre figure « je-me-prends-l'épaule-dans-la-tête-en-passant-sous-le-genou-et-même-pas-mal » dont l'équivalent traditionnel reste le hurlement d'un gamin/e (pas de sexisme entre nous) de 5 ans ayant la tête coincée dans les escaliers.
Il est donc demandé aux citoyens de notre belle nation de retourner aux activités qui ont fait sa gloire. A savoir actuellement le canevas et le tricot pour soutenir les efforts de notre secteur textile face à la concurrence chinoise.


PS : nous tenons à signaler que l'individu passant à la télé et gesticulant sans cesse, celui se tenant la plupart du temps à nos côtés, n'est pas un adepte de ce phénomène mais bien notre cher Président de la République. On t'aiiiime Nico !


2°) Ca coûte cher et c'est vilain pas beaaaaaau.
Ou les conséquences sur la vie quotidienne (en outre les relations humaines) et sur l'adaptation du paysage urbain.

Danser (ou gesticuler pour faire de) la tecktonik coûte cher ! Et oui, outre l'usure anormalement rapide des semelles de vos Converses et des manches de vos maillots qui ne sont pas préparées à subir de tels traumatismes. Il faudra compter sur bien d'autres traumatismes, justement.
En premier lieu, les vôtres, on ne s'improvise pas danseur et encore moins danseur de tecktonik (cf. partie n°1 et les risques d'une demande trop forte en matière de minerves et autres matériels thérapeutiques).
Mais aussi et c'est, plus préoccupant que ce qui pourrait vous arriver de pire (après tout c'est votre choix et je le respecte), les traumatismes infligés à votre famille qui va devoir trouver la force de garder une unité, des liens avec vous, alors que sa seule envie est de vous arrêter dans votre ascension auto (cf. parenthèse précédente) mais surtout destructrice.
Nous rappelons que les cendres de Pépé Jean sont toujours en liberté après la chute du « vase » et que le quartier respectera une minute de silence demain en mémoire de Minou, le chat de la voisine qui s'est malencontreusement approché de vous lors de vos répétitions.
Enfin, ayez une pensée pour les pauvres badauds à qui vous imposez des couleurs flashies, tiens en fait quand j'y pense Véronique et Davina auraient « kiffé ». Egalement de la partie, dommage pour ces passants qui n'avaient rien demandé à personne, des gens parfois étranges, des sociologues à tendance freudienne, des journalistes n'ayant rien d'autre à se mettre sous la dent, sans oublier une musique à faire se retourner Willem La Tortue dans sa tombe, qu'il n'a (malheureusement ? question d'appréciation personnelle) pas encore creusée.
En conclusion, c'est mauvais pour votre santé quand vous le faites, et par un système intéressant de causes à effets, les répercussions seront également mauvaises pour votre santé (on étrangle avec des fils de Mp3 vous savez) et vous coûteront donc cher en médicaments, comme elles coûteront cher à l'Etat en augmentant le trou de la Sécu et en placant le pouvoir politique dans une situation critique.


3°) C'est une question d'attitude (Christophe Maé décline toutes responsabilités quant à la rédaction de ce paragraphe).
Ou une analyse d'une intelligence supérieure du phénomène de masse.

Non mais tu n'es pas censé être un rebelle toi ?!? Tu n'aimes pas faire les choses comme les autres, tu peux le dire, maintenant on se connait. Mais si, ça commence à faire un bout de temps que je tente de te faire faire appréhender la portée qu'ont tes actes. Euh. Que je te « saoule » quoi.
Bref ; aujourd'hui tous les moutons de Panurge t'ont suivi il faut bien que tu trouves quelque chose d'autre !
Je ne sais pas encore mais j'y réfléchi.
Hum… En fait, j'envisage sérieusement, de t'exposer dans un prochain avis trois bonnes raisons de se mettre à la guinguette biélorusse.
Ah. Déjà fait ?
Bon. Sauter en remuant la tête. Déjà fait aussi ?
Oula, ça devient dur. Il y a du niveau.
T'habiller à la Titi avec une perruque façon Barbara Streisand.

Déjà fait ?!?

Mais nooon, tu n'es pas stupide. Voyons, enfin !


Tu le fais comment sinon le « Bêêêêê » ?


Conclusion (ou conclusion) [hors-concours ?] :

Si tu es un jeune façonné par la mode et ses affres, fonce !
Si tu es un jeune façonné par tes passions et qu'elle en fait partie (pauvre de nous), fonce !
Si tu es anticonformiste, stop !
Si tu as assez d'argent pour t'amuser d'une manière plus classe, stop !
Si tu as assez d'argent pour le dépenser en marques et produits dérivés, fonce !
Si tu as compris le second et le premier degré de cet article bah…
A toi de voir.

Ou.

Si tu prônes un individualisme ambiant, fonce.
Si tu es pour une conformité totale (L'Internationaaaaaaaaale ?), fonce.
Si tu veux la ruine du système français, fonce.
Si tu veux une ère nouvelle, gérée par les fabricants de minerves, fonce.

**

Comment ça je suis contradictoire ? Comment ça je suis schizophrène ? Comment ça ça ne veut plus rien dire ?
Nan mais je vous jure, rendez service…

Et puis cette version là est "light".

Posté par Alexie à 16:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Un retour...

    j'connais !

    Ici Piano-bar ^^
    Aaaah cet article, je l'aime Je suis toujours mort de rire en le lisant !
    Et ça au bac, ça doit être sympa !

    Je t'embrasse !

    Posté par Claire-Foncé, 24 octobre 2007 à 18:52 | | Répondre
Nouveau commentaire